Conférencière ou comédienne ?

Cette fois-ci je suis sur une autre scène particulière, celle du Cesar Palace, dans le cadre de la journée prestige organisée par l’Association Française des Conférenciers Professionnels (L’AFCP), vivier de pépites, où je continue à me professionnaliser avec mes pairs, acteurs et actrices de l’audace du courage de l’optimisme…. magiciens de la vie, conteurs et conteuses …et je me régale !

Nous sommes des conférenciers professionnels, certes, mais avant tout nous aimons jouer ! Nous mettre en scène pour mettre en scène la vie grâce à nos voix qui donnent un sens à notre souffle pour porter en ce monde des messages sources de vie. Une mise en mots qui prends corps pas à pas pour une danse avec notre public et je trouve que c’est magique  ! Cette rencontre qui se fait…ou pas… entre celui ou celle qui est là sur cette scène en mesure d’entrer en résonance avec son public, pour l’accompagner dans un voyage qu’il a longuement préparé, pour donner. Donner et recevoir, voilà le sens de nos journées.

Adolescente j’ai beaucoup aimé faire du théâtre et la professeure m’avait même encouragée à persévérer en me parlant de mes talents, dont je n’avais pas pris la mesure… J’avais beau m’amuser, apprendre les textes me barbait. Alors je me suis vite essoufflée et j’ai arrêté. Lire la suite

Association Progrès du Management (apm)

Logo-APM_christelechauchereau Je suis très heureuse de rejoindre l'Association Progrès du Management (apm), en tant qu'animatrice d'un club de dirigeants.

Nous nous sommes rencontrés il y a quelques mois,

nous nous sommes plu, nous nous sommes choisis !

Cela faisait déjà quelques temps que l'apm me tournait autour, ou que je lui tournais autour !;) Grâce à ma collaboration avec des consultantes qui m'encourageaient à les rejoindre ; grâce à Patrick Audebert, auteur de "Bien négocier", et lui-même expert et animateur d'un club apm, que j'avais eu la chance de rencontrer dans le cadre de mes activités professionnelles, et qui m'avait également fait l'éloge de l'apm.

Patrick Audebert nous a quitté brutalement en avril dernier des suites d'une maladie, et aujourd'hui je suis amenée à reprendre le club qu'il animait. Lorsque l'apm m'a appelé pour me proposer d'envisager de prendre sa suite, je suis restée coite… Surprise des circonstances. Prendre la suite de Patrick dont je venais d'apprendre le décès par un autre chemin… Quel hasard incroyable !… dans une période de ma vie où le deuil est un sujet très présent…

Comme je ne crois pas au hasard… je vis ces évènements comme un gros clin d'oeil de Patrick et une belle opportunité de continuer à faire ce que j'aime. Merci Patrick, c'est un honneur pour moi de reprendre ce club "Paris-Champagne" qui fut le tiens pendant de nombreuses années et je compte sur toi pour être à nos côtés, dans la "pièce à côté" comme l'écrit si magnifiquement Canon Henry Scott-Holland ci-après
.Téléchargement La mort n'est rien

Lire la suite

Supervision et coaching

Supervision_coaching_christelechauchereau Pour moi la supervision fait partie de l'hygiène du coach. C'est un lieu, un espace qui me permet d'exprimer mes difficultés, mes questionnements. Partager ma pratique et la confronter. C'est un lieu d'apprentissage, de remise en question qui m'accompagne dans mon "devenir coach".
Et pour reprendre les termes de Reine Marie Halbout, coach, superviseur de coach et psychanalyste : un espace pour "penser ce que je fais".

Mon premier lieu de supervision fût Le Dôjô, mon lieu de formation. J'ai participé à des supervisions en groupe, c'est à dire avec d'autres coachs et Bernard Hévin ou Jane Turner, comme superviseur. J'y ai également effectué des supervisions individuelles avec Bernard. Puis assez rapidement j'ai eu envie de m'ouvrir vers autre chose, de différent, de "autrement". Quitter un lieu et des "Maîtres" qui étaient devenus familiers, partir à la rencontre du nouveau : quitter le nid !

Et j'ai rejoint un groupe supervisé par Jacques Antoine Malarewicz. A la fin de la première séance, j'ai eu envie de partir en courant ! J'étais complètement déboussolée avec l'envie de fuir pour retourner me réfugier au Dôjô mon repère et ma famille….Mais j'avais payé pour la moitié de l'année !…

J'ai fais part à Jacques-Antoine de ma volonté de quitter après cette séance, espérant alors, secrètement, récupérer mon chèque ;)… Il m'a répondu qu'il me restait encore la possibilité de venir, à ma convenance, aux séances suivantes déjà réglées….

Gloups…. C'était foutu, j'étais coincée 🙂

Lire la suite

Journée d’étude SF Coach

Sfcoah_christelechauchereau

Je me réjouis de participer à la prochaine journée d'étude de la Société Française de Coaching qui se déroulera le 14 mai.

Le thème de cette journée est " Coaching : méthodes, techniques, outils".

Une journée ressource, de rencontres, de formation, de partages d'expériences avec d'autres professionnels du coaching ; Un lieu d'échanges, entre pairs, sur nos pratiques, nos approches. C'est notamment lors d'une journée comme celle-ci que j'avais fait la rencontre de Lynne Burney.

J'ai choisi de participer à 3 ateliers :
– La supervision par Reine-Marie Halbout
– Les pratiques Narratives par Isabelle Laplante
– "La voix de l'être" – Approche de la voix et de l'image en coaching
par Claire Callot et Sonia Fillaud Dubois

Un programme qui s'annonce riche et apprenant…Et de belles rencontres en perspective !
Je vous raconterai !

Quels sont vos lieux d'apprentissages, de rencontres, de partages ?

« J’ai très envie » de la coacher

Supervision_christelechauchereau
J’ai rencontré Caroline, cadre dirigeante dans un grand groupe, dans le cadre d’une mission interne au sein de son entreprise.

Au cours de notre entretien, Caroline me fait part de sa difficulté entre une vie professionnelle la semaine avec de nombreux déplacements à l’international ; Une vie familiale le week-end. Et surtout sa difficulté à mettre en place une nouvelle organisation pour se libérer d’une partie de ses responsabilités.

Caroline a 47 ans, elle a eu un cancer du sein il y a 5 ans….

L’entretien s’achève. Ma mission est terminée, je quitte l’entreprise.

A la réflexion j’ai très envie d’accompagner Caroline, de travailler pour elle mais comment y retourner ?

C’est ce que j’amène lors de ma supervision suivante avec Bernard H.

Lire la suite

S’apprendre formateur

Nils udo s'apprendre formateur_christele_chauchereau
Pour devenir formateur, j’ai ressenti le besoin de suivre une formation, et dans ce contexte, j’ai choisi le parcours certifiant de « formateur professionnel » à la CEGOS.

Au-delà des techniques, des fondamentaux pédagogiques, j’ai découvert des aspects inexploités de ma personnalité. Ce face à face avec moi-même m’a permis par la suite d’aller à la rencontre de l’autre.

Le premier jour de ce parcours, je me suis retrouvée face à une femme, Christine, toute de noire vêtue, d’un naturel qui me semblait plutôt introverti…très loin de l’image que je m’étais faite du formateur !

Extravertie que je suis, spontanée, à l’aise dans la prise de parole en public, emphatique… J’avais dans l’idée que je disposais de toutes les qualités du « bon » formateur.

Face à Christine, j’ai mesuré l‘importance des qualités de l’introversion dans le métier de formateur: le calme, le silence, la réflexion (comme préalable à l’action) ; c’est à dire un autre rythme, différent, plus lent que celui qui était le mien.

Ce fut une période inconfortable, de remises en question, de prise de conscience de mon incompétence et du chemin à parcourir.

Lire la suite

Ma rencontre avec le MBTI

MBTI_christelechauchereau
J’ai découvert le MBTI (Myers Briggs Type Indicator) lors d’une formation il y a quelques années, alors que j’étais encore dans la banque.

A l’époque, ce fut pour moi une révélation. Grâce à cet outil j’ai pu formaliser un certain nombre de mes comportements et surtout comprendre le fonctionnement de l’Autre, et sortir des jugements hâtifs que je pouvais avoir.
Jugement du type : « il est lent, il est mou, il n' est pas clair, il ne dit pas ce qu’il fait …. Il ne dit jamais rien, je ne sais pas ce qu’il pense, il est psycho-rigide etc»….. Des jugements enfermant qui me coupaient de la relation à l’autre…. Et qui sont fortement ancrés dans notre culture judéo-chrétienne (il est « comme-ci » il est « comme ça » ; il n’est « pas comme-ci » ; il n’est « pas comme ça » !!)

J’ai juste compris que l’autre est « différence » et « complémentarité ». Cela m’a permis de le rencontrer avec un regard nouveau et bienveillant….de m’adapter et d’envisager les différences comme une opportunité et non plus comme un frein. (C’est encore un travail de tous les jours !!) 

A ce jour j’ai fait passer environ 500 MBTI, essentiellement dans le cadre de formations managériales, négociation, développement personnel…. Toujours dans un objectif de «mieux se connaître pour mieux comprendre l’autre» ; et je suis systématiquement interpellée par l’éveil et le questionnement que cet outil suscite…Des incompréhensions qui sont enfin levées, des réponses à des difficultés relationnelles qui sont trouvées et ce qui est signifiant aussi, c’est le sentiment de solidarité qui naît entre des personnes qui découvrent leur fonctionnement similaire et/ou complémentaire tandis qu'elles se sentaient bien seules auparavant.

Comme tout outil, je l’utilise juste comme un support qui permet à partir d’un langage commun de traiter et travailler des problématiques qui touchent au management, à la communication, à l’équipe notamment. Et ce que j’ai juste envie de transmettre c’est l’ouverture à l’autre, le développement de la bienveillance et l’importance de la complémentarité qui permet de construire sur la diversité.

C’est une ouverture sur une façon d’aborder la relation à l’autre que nous n’avons pas apprise, ni à l’école, ni dans les livres et qui me semble fondamentale et cruciale pour contribuer et/ou accompagner la performance individuelle et collective.

Mon profil MBTI : ESFP ; Et vous ?

Je vous invite à lire :
"les types de personnalité" Pierre Cauvin et Geneviève Cailloux.

MBTI1_christelechauchereau