Retour à la terre

Christeleperrot2020 « Retour à la terre »

Nous nous sommes rencontrés il y a plus de 25 ans, dans une salle des marchés, dans une Banque d’affaires, j’étais stagiaire, il était trader. Puis nos vies se sont éloignées. Puis nos vies nous ont rapprochés. Nous nous sommes retrouvés vingt ans plus tard, un hasard ?

Retour à la terre. C’est ainsi que dès notre première séance il nomme le ton. Ce sera le thème de notre accompagnement. Son fil conducteur, tout au long des dix-huit mois au cours desquels je l’ai guidé.

Cela fait plus de 20 ans qu’il vit et travaille à Paris, qu’il fait aujourd’hui partie du comité de direction de cette grande entreprise côtée en bourse. Dont il n’en peut plus. Mais à laquelle il se sent profondément lié. Moralement, c’est certain. Mais aussi par une feuille de paie confortable et toutes les conditions matérielles auxquelles celle-ci lui donne accès.

Aujourd’hui son fils est né. Son premier enfant. Et je lis dans ses yeux et j’entends dans ses mots comme une renaissance, du petit garçon en lui, laissé pour compte pendant tant d’années. Ou presque. Par une vie d’adulte sur-chargée de contingences matérielles, où il n’y a plus de place, ni pour jouer, ni pour rêver.

Il est fatigué, sur-mené. Peut-être même usé.

Sa demande : l’aider à construire un nouveau projet de vie. Entrepreneurial. Quitter Paris, avec sa compagne et son fils. Ce n’est pas de cette vie là qu’il veut transmettre à son petit garçon, tandis qu’il me raconte son enfance dans les arbres et au milieu des champs.

Retour à la terre. De quelle terre me parle-t-il ? Lire la suite « Retour à la terre »

Prendre soin de son écologie intérieure

« Pour faire la paix avec vous-mêmes, avec autrui et avec la nature, commencez par vous interroger sur votre activité professionnelle, sur votre vie quotidienne et sur votre façon de vivre. Quelle sorte de métier exercez-vous ? Il s’agit là d’une question essentielle : nos choix de vie révèlent l’harmonie ou l’absence d’harmonie qui caractérise notre rapport au monde. Difficile d’être en paix avec vous-même et avec ceux qui vous entourent si votre travail vous conduit à polluer la nature ! Mais combien d’entre nous ont choisi un métier absolument inoffensif pour l’environnement ? Combien d’entre nous l’exercent avec joie ? Combien se sentent comblés et satisfaits au plus profond de leur âme par leur activité professionnelle ? (…)

Nous vivons pour payer nos factures : y-a-t-il pire manière de gâcher sa vie ? »

Extrait « Pour une écologie spirituelle » de Satish Kumar, Editions Belfond.

Photo @ChristèlePerrot 2019

Nourrir l’âme

Je partage avec vous ma prière de ce matin,

Prière pour toutes les parties du corps

Puissent nos jambes être fortes et solides,

Nos pieds fouler doucement le sol,

Notre estomac se tapisser de douceur,

Notre ventre se remplir de feu,

Notre coeur se gonfler d’amour,

Puisse notre âme être simple et sereine,

Puisse notre esprit être calme, clair,

Et délivré de toute crainte.

Puisse notre bouche inventer des mots doux,

Puissent nos lèvres former de tendres baisers, Lire la suite « Nourrir l’âme »

C’est quoi une artiste en relations humaines ?

C’est quoi une « artiste en relations humaines ? » Et en plus au service du coeur et du corps de l’entreprise ! Je pourrais même ajouter de son âme !
Notre monde aime à mettre des étiquettes pour nommer et ranger dans des cases dont il est parfois difficile de s’extraire…Entre coach consultante formatrice auteure conférencière comédienne producteure cheffe d’entreprises, qui suis-je devenue professionnellement ? Où me casez-vous ?

Depuis que je monte sur scène au théâtre, on me dit désormais comédienne, on me parle de nouvelle trajectoire comme si je changeais de vie professionnelle. Et me voilà dans la case « intermittente du spectacle ! » Notre monde encore largement binaire cultive aisément le « ou » alors que je cherche à re-lier et cultiver le « et ». Le lien.
Oui je suis devenue une comédienne, par intermittence et sans l’intermittence, et je reste aussi consultante coach auteure conférencière cheffe d’entreprises et….Appelez moi Christèle ! Et notre rencontre dictera ce que, ensemble, nous serons en mesure de créer pour contribuer à plus grand que nous ! Lire la suite « C’est quoi une artiste en relations humaines ? »

Les clés d’une vie sereine

 

Réussir son BORN OUT : les clés d’une vie sereine de Christèle Perrot

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Théâtre

Par Delphine Caudal – Lagrandeparade.com/ « C’est son premier festival Avignon Off, et elle a de quoi surprendre ! Après un cursus scolaire brillant à Dauphine en finance et douze années au service d’une banque d’affaire, Christèle Perrot fait partie de ces personnes fines et perspicaces, agréables à écouter et source d’inspiration.born out

Dans son spectacle « Réussir son Born out », l’intelligence et le questionnement sur la vie se rejoignent pour mener une réflexion que tout un chacun a eu, ou aura inéluctablement. « Le Burn out est une maladie. Une maladie de notre civilisation, la résultante d’un sur-engagement dans une société du « faire » perpétuellement en quête de performance et de croissance à n’importe quel prix ». C’est une sorte de thérapie, sans le présenter ainsi (et c’est ce qui fait sa qualité) par le témoignage d’une vie d’abord classique où des tempêtes ont forcé la prise de conscience de soi et de nos désirs les plus chers. « Pour nourrir la vie, notre vie, encore faut-il prendre le temps de savoir qui nous sommes et ce qui fait du sens pour nous. » Lire la suite « Les clés d’une vie sereine »

Réussir son Born out en entreprise

« Réussir son born out » en entreprise, n’est-ce pas le sujet de l’entreprise d’aujourd’hui ? L’histoire d’une renaissance (re-né-sens) que nous aurions à vivre, individuellement et collectivement ? Sans forcément passer par un burn out, bore out, brown out, cancer, AVC, dépression ou toutes ces maladies…Quoique parfois il semblerait que l’être humain ait besoin de se prendre un mur pour se réveiller !

Mais les murs ne sont plus à la mode. Désormais les mots à la mode sont « décloisonnement, transversalité, créativité, innovation, initiative, modèles disruptifs, travail en mode projet » et j’en oublie… Le tout sous contrôle d’un maitre mot qui ne prend aucune ride mais plutôt de l’embonpoint « performance ». Accompagnés des baby foot et autres jouets qui ont pour vocation de servir les injonctions de bien-être et de bonheur au travail auxquelles doit désormais répondre l’entreprise…Bientôt l’entreprise fera concurrence aux SPA 😉 ! Lire la suite « Réussir son Born out en entreprise »

Cap ou pas cap ?

La rentrée est passée et j’ai mon cap pour l’année !

Après deux ans d’investissements intenses dans la mise au monde de ce beau spectacle que je viens de jouer 21 fois (!) en Avignon, je me sens bien arrimée pour poursuivre l’aventure et continuer à investir dans le capital…vivant !

Donc me voilà en route pour écrire les prochains chapitres. De la vie du même spectacle. Avec une vision et une intention très claire… Continuer à le jouer au théâtre, et pour cela je cherche de nouveaux lieux, à Paris, en province. Avec comme rendez-vous juillet prochain, le festival d’Avignon ! Et oui j’ai adoré, alors j’y retourne ! Enfin rien n’est calé mais c’est mon intention !

En parallèle « Réussir son Born out » en entreprise. Une nouvelle forme d’accompagnement pour travailler sur l’individuel et le collectif, accompagner les renaissances (re-né-sens) de l’entreprise, par le spectacle suivi d’ateliers…Je vous en dis davantage dans un prochain post. Pour le reste c’est sur mon nouveau site axcime.com ici.

Et maintenant y a plus qu’à !… Au boulot ! Lire la suite « Cap ou pas cap ? »

Cercle de femmes équi-vies

Ces derniers mois, et notamment suite à mon intervention TEDx et le développement de sa visibilité sur youtube, j’ai reçu plusieurs demandes d’accompagnement de femmes. J’ai été invité à des petits déjeuners de réseaux féminins pour partager mon expérience…au cours desquels j’ai eu beaucoup de plaisir à me retrouver « entre femmes ».

Alors en cette fin d’année, et pour répondre à ces demandes, j’ai envie d’ouvrir « un cercle de femmes », dédié à un petit nombre. Pour celles qui travaillent en entreprise ou pas. Qui rencontrent des difficultés dans leur équilibre de vies. En burn, bore, brown out, ou pas ! En surcharge mentale ou pas. Qui ont envie de consacrer du temps pour elles-mêmes, pour leur projet professionnel en lien avec leur projet de vie. Un espace et un temps dédié à La Femme.. « Une chambre à soi » dont j’emprunte le titre au livre de Virginia Woolf que je n’ai jamais réussi à lire en entier mais j’adore le titre !

Ce cercle de femmes a pour vocation, pour thème « du projet professionnel au projet de vie ». Un sujet qui concerne la majorité des femmes que je rencontre et qui se confient. Un sujet qui parle de la difficulté que nous avons à trouver notre équilibre de vieS. Au coeur même d’un déséquilibre. Entre vie professionnelle, vie familiale, vie amicale, vie personnelle de femme, vie amoureuse d’amante d’épouse de compagne. Lire la suite « Cercle de femmes équi-vies »

Au Festival d’Avignon #3

« Pour la première fois de ma vie, j’expérimente mes limites. Les limites de ma nature…humaine. Les limites de mon corps, les limites de la puissance de mon mental qui contrôle organise planifie, sans écouter le coeur, sans écouter le corps. Les limites à vivre ce que je crois que les autres attendent de moi. Les limites à dire « oui » sans m’écouter, moi (…) »

Extrait « Réussir son Born Out », tous les jours à 15h15 au théâtre de l’Observance à Avignon (Relâche les lundis)

Photo Julien Ginoux

Mots pour maux #2

© Shutterstock / GagliardiImages

« Dans la cour de récréation, Pierre subit les moqueries et les bousculades de trois de ses « camarades » de classe depuis plusieurs mois. Il mange moins, dort mal, mais ne dit rien, pensant ainsi pouvoir s’intégrer… Mais il est stressé. Et les conséquences de ce harcèlement sur son développement ainsi que sur sa santé psychique et physique pourraient être graves, comme le suggère une revue de la littérature scientifique publiée par l’équipe de Susannah Tye, de la clinique Mayo à Rochester, et de ses collègues.

Le harcèlement dans l’enfance et à l’adolescence est une forme de stress social chronique pour la victime, qui subit un abus de pouvoir. La « violence » peut être physique (se faire pousser ou taper), verbale (se faire insulter ou intimider), indirecte (se faire manipuler ou exclure d’un groupe), ou encore virtuelle (sur les réseaux sociaux en particulier). Plus de 25 % des jeunes au primaire et au collège rapportent avoir été victime de harcèlement au moins une fois, 10 à 14 % en ayant souffert régulièrement pendant plus de six mois. Les filles sont autant concernées que les garçons, les premières étant davantage victimes d’agressions sociales et relationnelles, les seconds d’agressions physiques et verbales.

Or, en analysant plus de 100 études scientifiques, Susannah Tye et ses collègues ont mis en évidence que les effets psychologiques du harcèlement seraient semblables à ceux de la maltraitance dans l’enfance ou de toute autre forme de stress chronique (…) Extrait de l’article publié dans la revue Cerveau&Psycho « Le harcèlement scolaire a des conséquences durables » par Bénédicte Salthun-Lassalle 4 mai 2017.

« Les victimes de harcèlement subissent un stress intense qui peut avoir des répercutions graves sur leur santé morale et physique. »