Au Festival d’Avignon #3

« Pour la première fois de ma vie, j’expérimente mes limites. Les limites de ma nature…humaine. Les limites de mon corps, les limites de la puissance de mon mental qui contrôle organise planifie, sans écouter le coeur, sans écouter le corps. Les limites à vivre ce que je crois que les autres attendent de moi. Les limites à dire « oui » sans m’écouter, moi (…) »

Extrait « Réussir son Born Out », tous les jours à 15h15 au théâtre de l’Observance à Avignon (Relâche les lundis)

Photo Julien Ginoux

Au festival d’Avignon #2

Chaque jour je suis là, assise dans ce fauteuil et je vous attends. Je prends le pouls de la salle. Je me prépare à notre rencontre. « Entrée public », la porte s’ouvre. Je vous attends, je vous entends. Les deux pieds ancrés dans le sol et concentrée sur mon souffle, je suis là. J’aime entendre vos pas, vos chuchotements, vos mots, vos voix. C’est le début de notre rencontre…. d’une nouvelle rencontre, chaque jour unique.

À 15h15 au théâtre de l’Observance, avec « Réussir son Born Out » on y danse, on y danse !

Photo Julien Ginoux

Mise en vente « Réussir son Born out » Festival OFF avignon 2019 – Théâtre de l’Observance

Je me réjouis ! Sur le pont d’Avignon, on y danse on y danse ! Sur le pont d’Avignon, on y danse à l’OBSERVANCE ! » Avec climatisation !

Pour prendre vos places, bénéficier d’un tarif promotionnel et être certain d’avoir un fauteuil, c’est ici !

Sommes-nous fait pour travailler ?

C’était ce matin sur Radio Notre Dame, au micro de Sophie Nouaille, dans son émission « En quête de Sens »: L’être humain est-il fait pour travailler ?
En compagnie de Catherine Mieg : Psychanalyste, clinicienne du travail, consultante RH, consultation clinique et accompagnement managérial, auteure de « Les habits neufs du management » (en 2015) et de ce dernier livre « J’ai mal au travail, parcours en quête de sens »  aux éditions François Bourin, à sortir le 2 mai 2019.
travail

 

120 000

Cent vingt mille. C’est le nombre de vues de la conférence TEDx que j’ai délivré en janvier 2017 à Strasbourg. Ils étaient 500 à l’époque, devant moi.

Cent vingt mille. C’est aussi le montant que j’ai investi entre le moment où je suis tombée et le moment où je me suis retrouvée sur cette scène à partager mon témoignage (17 ans, sans compter le temps passé)

Cent vingt mille euros investi dans du capital « vivant ». En séance de psy sur des modes différents en fonction des années et de mes avancées. Coaching professionnel. Formations. Supervision. Il faut dire qu’il y avait du boulot ! Bien entendu tout cela non remboursé par la sécurité sociale. Un investissement. Un choix.

J’ai grandi avec comme modèle l’épargne destinée à acheter des biens immobiliers, la pierre « on ne perd jamais d’argent avec la pierre », valeur sûre, m’a-t-on raconté, en prévision de la retraite aussi.

J’avais la pierre. Il manquait l’âme pour l’habiter.

Alors j’ai finalement choisi d’investir dans un autre genre de capital. Le capital vivant. Moi. J’ai choisi d’investir dans ma relation avec ma vie, en priorité. Pour réussir à dérouler en moi ce chemin que certains nomment destin. Et répondre à cette question « qui suis-je » ?

Cent vingt mille vues. Cent vingt mille euros.

La question n’est pas le nombre en soi. Mais plutôt ce qu’il dit du message et de l’investissement réalisé pour parvenir un jour à porter une voix qui au delà de l’histoire personnelle délivre un message universel. Sans aucun doute cela se passe désormais au-delà de moi, et révèle la puissance du témoignage qui permet grâce à la rencontre, de transmettre à l’autre, un message, une clé, une main tendue pour aider chacun et chacune à continuer à marcher. À se mettre au monde. À vivre dans le monde et avec le monde. À trouver sa place.

Et vous ? Au regard de votre histoire personnelle que pourriez vous transmettre et partager avec le monde ? Lire la suite « 120 000 »

Dans les coulisses de l’entreprise #1

Dans les coulisses de l’entreprise, l’artiste est à l’œuvre, habillée à la mode « axcime ».

Comment atteindre la « cime », C’est à dire le meilleur de soi-même, sans perdre de vue son « axe », c’est à dire cette colonne vertébrale qui nous permet de continuer à marcher sans perdre pied. Seul(e) et ensemble.

C’est une histoire de couture.

Et pourtant je n’y connais rien en couture ! Ou presque. Je me souviens de quelques cours, jeune fille, chez Marie France, cela a duré le temps d’une jupe droite bleu marine…qui rimait avec austérité. J’ai laissé tomber !

Si ce n’est quand même que je me retrouve à faire de mon métier …. un métier de couture. Un métier de haute couture même…avec une matière sans doute moins docile et malléable que les tissus, enfin il me semble, le vivant ! Et pas n’importe lequel, peut être même le pire, l’être humain.

Avec comme fil…l’invisible. Lire la suite « Dans les coulisses de l’entreprise #1 »

« J’ai pété les plombs ! » avec Yves Calvi

C’est tremblante que Ségolène m’annonce que le reportage va s’intituler « J’ai pété les plombs ! ». J’éclate de rire ! Et je réponds « C’est génial ! ». « Vraiment ? me demande-t-elle. Oui, vraiment ! » Car il s’agit bien de combustion, de fusibles qui sautent, qui prennent feu et avec Yves Calvi c’est du sérieux ! Alors mettons-y aussi un peu de légèreté et de dérision. D’auto-dérision.  « J’ai pété les plombs ! » c’est un peu raccourci mais ici dans l’info du vrai avec Yves Calvi sur Canal+ c’est une belle histoire. D’amour. D’amour de la Vie. Dans ce qu’elle est d’infiniment dévorante déroutante mais aussi généreuse et précieuse. Merci Ségolène Chaplin et Louis Sibille pour ce très beau reportage, lumineux !

Prochaine date « Réussir son BORN OUT » Samedi 16 Mars 20 heures à l’Apollo Théâtre (Paris république)