Conférencière ou comédienne ?

Cette fois-ci je suis sur une autre scène particulière, celle du Cesar Palace, dans le cadre de la journée prestige organisée par l’Association Française des Conférenciers Professionnels (L’AFCP), vivier de pépites, où je continue à me professionnaliser avec mes pairs, acteurs et actrices de l’audace du courage de l’optimisme…. magiciens de la vie, conteurs et conteuses …et je me régale !

Nous sommes des conférenciers professionnels, certes, mais avant tout nous aimons jouer ! Nous mettre en scène pour mettre en scène la vie grâce à nos voix qui donnent un sens à notre souffle pour porter en ce monde des messages sources de vie. Une mise en mots qui prends corps pas à pas pour une danse avec notre public et je trouve que c’est magique  ! Cette rencontre qui se fait…ou pas… entre celui ou celle qui est là sur cette scène en mesure d’entrer en résonance avec son public, pour l’accompagner dans un voyage qu’il a longuement préparé, pour donner. Donner et recevoir, voilà le sens de nos journées.

Adolescente j’ai beaucoup aimé faire du théâtre et la professeure m’avait même encouragée à persévérer en me parlant de mes talents, dont je n’avais pas pris la mesure… J’avais beau m’amuser, apprendre les textes me barbait. Alors je me suis vite essoufflée et j’ai arrêté. Lire la suite

Ma prochaine vie

On devrait vivre la vie à l’envers.

Tu commences par mourir.

Ça élimine ce traumatisme qui nous suit toute la vie.

Après, tu te réveilles dans une maison de retraite, en allant mieux de jour en jour.
Alors, on te met dehors sous prétexte de bonne santé et tu commences par toucher ta retraite.
Ensuite, pour ton premier jour de travail, on te fait cadeau d’une montre en or et tu as un beau salaire.
Tu travailles  quarante ans jusqu’ à ce que tu sois suffisamment jeune  pour profiter de la fin de ta vie active.
Tu vas de fête en fête, tu bois, tu vis plein d’histoires d’amour !
Tu n’as pas de problèmes graves.

Tu te prépares à faire des études universitaires.
Puis, c’est le collège.

Tu t’éclates avec tes copains, sans affronter les obligations, jusqu’à devenir bébé.
Les neuf derniers mois, tu les passes flottant tranquille,  avec chauffage central, room service , etc…

Et, à la finale, tu quittes ce monde dans un orgasme !

Ma prochaine vie… par Woody Allen. 🙂

Histoire d’engin

Le livreur. D’habitude, je ne sais pas vous, mais moi je l’attends presque toute la journée. Il ne vient jamais à l’heure convenu…quand il vient le jour dit !

Cette fois-ci il débarque à la première heure. Alors j’enfile rapidement et sans réfléchir un genre de robe de chambre…un peu décolleté… mais ce n’est pas grave c’est juste le livreur… et je file ouvrir la porte la mine hagarde et le cheveu hérissé. Pour une fois, il est là tôt et c’est l’essentiel, je ne veux pas le rater !

Je lui ouvre et quand je vois la taille de la bête, je lui demande comment je vais faire pour réussir à monter son engin. Il me réponds :

– « Vous demanderez à votre mari !

– Bonne idée mais je n’ai pas de mari…pas grave, je trouverai un ami ! »

Je le remercie et puis il s’en va.

Une heure passe.

Mon téléphone sonne et je reconnais le numéro du livreur. Tiens, me dis-je, il a oublié de me laisser un carton ? Lire la suite

Petite fille

Petite_fille_christele_perrot En ce matin d’hiver, elle se sent comme emportée par un vent de légèreté.

Nue comme un ver, au rythme d’une musique endiablée, sur son lit, elle se met à danser et sauter.

Petite fille. Insouciante.

Petite fille qui tente d’attraper, de toucher toujours plus-haut pour peut-être… voler ! Elle saute, virevolte le long des baies vitrées…

Quand soudain, figée, elle se retrouve, nue, face à face, avec le couvreur de la maison d’à côté venue sans doute réparer le toit ébranlé…

Quelle idée en ce matin d’hiver gelé, de se promener ainsi sur un toit éventré…Comment pouvait-elle l’imaginer ?!

Alors elle se mit à éclater de rire à gorge déployée…

Et puis à penser que, peut-être, grâce à ce moment de légèreté… elle a pu ainsi l’émoustiller..voire le réchauffer…en ce matin gelé… sur un toit abimé.

Elle et moi ? main dans la main… pour jouer et papillonner !

Comment s’exprime la petite fille ou le petit garçon qui est en vous ?