Au Festival d’Avignon #3

« Pour la première fois de ma vie, j’expérimente mes limites. Les limites de ma nature…humaine. Les limites de mon corps, les limites de la puissance de mon mental qui contrôle organise planifie, sans écouter le coeur, sans écouter le corps. Les limites à vivre ce que je crois que les autres attendent de moi. Les limites à dire « oui » sans m’écouter, moi (…) »

Extrait « Réussir son Born Out », tous les jours à 15h15 au théâtre de l’Observance à Avignon (Relâche les lundis)

Photo Julien Ginoux

Au festival d’Avignon !

Pour « Réussir son Born Out » ! La première c’est aujourd’hui, vendredi 5 juillet à 15h15 et je suis so so excited !!!

Je vous donne rendez-vous tous les jours jusqu’au 28 juillet à 15h15 au Théâtre de l’Observance, avec climatisation ! (Relâche les lundis). Pour un spectacle d’une durée de 1h. Et retrouvons nous après le spectacle autour d’un jus !

Pour prendre sa place en ligne ici sur Billetreduc et aussi par téléphone directement en appelant le théâtre 04 88 07 04 52 .

Photo Julien Ginoux

Mots pour maux

J’ai 12 ans. Je suis en 5ème. Je dérange et je me sens mal aimée. Je suis mal aimée.

Par certains garçons et certaines filles, notamment. Je suis plutôt sur le mode « bonne élève » et peut être que j’en fais trop ? Que je parle trop ?

Ce jour là dans le parc qui fait office de cour de récréation ils m’attendent, cachés. Je suis petite, je ne cours pas assez vite et ils sont plusieurs. Garçons et filles avec leur grosse voix et leur rire gras, ils m’attrapent. Cette fois-ci pour un shampoing aux herbes et aux feuilles mortes. Me voilà dans le bureau de la Directrice, « cafteuse » comme ils disent.

J’attends maintenant les représailles, terrorisée. Le soir même à la sortie du car ils m’attendent. Mais cette fois-ci ils n’ont pas réussi à m’attraper !

« Des enfantillages. Ce n’est pas grave et de toutes les façons c’était pour rire ! »

J’ai arrêté de parler. Ou presque. J’ai appris à dire les bons mots. Ou presque. Et j’ai oublié. Enfin presque. Jusqu’à ce que des années plus tard, la violence trop longtemps enfouie ne resurgisse…

J’ai passé des années à mettre des mots sur mes maux pour retrouver mes mots. Des années pour panser l’âme de la petite fille blessée par la violence des enfants … et des adultes. Et je pensais alors être débarrassée des cours de récréations …qui pour moi étaient l’apanage des enfants et des adolescents.

Comme si d’un coup de baguette magique à 18 ans, désormais adultes, sur le papier, ils devenaient respectueux et bienveillants ! Lire la suite « Mots pour maux »

Gratitude

« Vous êtes vous déjà demandé combien de fois dans votre vie vous aviez réellement dit merci ? Un vrai merci. L’expression de votre gratitude, de votre reconnaissance, de votre dette.

À qui ?

On croit toujours qu’on a le temps de dire les choses, et puis soudain c’est trop tard. »

Les gratitudes – Delphine de Vigan Éditions JC Lattès- Mars 2019

Dans le Huffpost « Comment remonter la pente ? »

Aujourd’hui dans le Huffpost, quelques clés que je partage avec vous en direct. Merci Adrien Amiot.

Après un burn out, comment remonter la pente

Le burn out est souvent l’expression d’un sur-engagement professionnel, il est donc important de consacrer plus de temps pour soi et ses proches.

« Réussir son Born out » salué par CADREMPLOI

Merci merci Sylvia Di Pasquale pour ce très bel article, si juste dans ce que j’ai envie de partager et de transmettre.

A lire en cliquant sur le lien ci-dessous :

Sylvia Di Pasquale

15/03/2019

Elle a fait un burn-out sévère mais s’en est sortie. Seule en scène dans sa petite robe rouge, Christèle Perrot raconte non sans gaieté comment son syndrome d’épuisement professionnel s’est transformé en dépression pour renaître en changement de vie libératoire. Comment son « burn-out » est devenu « born-out ». Nous l’avons rencontrée.

 

Prochaines dates « Réussir son Born out » du 5 au 28 Juillet 2019 – Tous les jours 15 heures – Théâtre de l’Observance – 10 rue de l’Observance 84 000 Avignon – Festival OFF d’Avignon 2019.

Dans les coulisses de l’entreprise #1

Dans les coulisses de l’entreprise, l’artiste est à l’œuvre, habillée à la mode « axcime ».

Comment atteindre la « cime », C’est à dire le meilleur de soi-même, sans perdre de vue son « axe », c’est à dire cette colonne vertébrale qui nous permet de continuer à marcher sans perdre pied. Seul(e) et ensemble.

C’est une histoire de couture.

Et pourtant je n’y connais rien en couture ! Ou presque. Je me souviens de quelques cours, jeune fille, chez Marie France, cela a duré le temps d’une jupe droite bleu marine…qui rimait avec austérité. J’ai laissé tomber !

Si ce n’est quand même que je me retrouve à faire de mon métier …. un métier de couture. Un métier de haute couture même…avec une matière sans doute moins docile et malléable que les tissus, enfin il me semble, le vivant ! Et pas n’importe lequel, peut être même le pire, l’être humain.

Avec comme fil…l’invisible. Lire la suite « Dans les coulisses de l’entreprise #1 »