Standing ovation pour Réussir son BORN OUT !

C’était à l’Apollo Théâtre à Paris le vendredi 16 Mars avec 300 personnes…Un grand moment d’émotions, pour moi, pour eux…Ils témoignent…

« Du rythme et du vrai, dans la joie Standing ovation et salle comble ! Très bon rythme, la beauté du nouveau et la force ce celle qui ose ! Si vous pensez avoir fait le tour de votre vie, allez écouter Christèle et regardez-La grandir (…)Philippe

« Emotion et performance j’ai été bluffé par la performance de Christèle : performance , émotion, humour rythment cette leçon de vie « pour de vrai ». J’ai été remué par le coaching : prend soin de toi pour mieux t’occuper des autres. Christèle est un vrai talent. » Pierre

« One woman show dynamique et vivifiant Un mélange de témoignage, d’humour, d’interpellation et questionnement du spectateur. Bons moments et bon sujet d’actualité où tout un chacun trouvera à s’y reconnaître. Un peu caricatural et « égocentré » mais cela passe bien… Une bonne soirée en perspective. » Ben

« Brillant Merci Christèle ! Un spectacle extraordinaire, d’une grande qualité, quelle performance !! Une belle histoire, un bel humour et tant de vérités… À refaire pour que d’autres puissent en profiter !!! » Laurence

Lire la suite « Standing ovation pour Réussir son BORN OUT ! »

Dire « oui » à la vie

Frederic lenoir_christele_perrot « On souhaiterait presque tous ne pas vieillir, ne jamais être malade, ne pas mourir. Certains rejettent leur culture, leur famille, leur lieu de naissance. Dautres naiment pas leur corps, leur tempérament, et souffrent de certaines limitations physiques ou psychiques. Ce refus est parfaitement compréhensible et légitime.

Et pourtant la sérénité, la paix intérieure, la joie ne peuvent nous échoir sans un acquiescement à l’être et une acceptation profonde de la vie telle quelle nous est donnée, avec sa part d’inéluctable. Ce « oui » à la vie ne signifie pas pour autant quil ne faille pas chercher à évoluer, à modifier ce qui peut l’être, à contourner des obstacles évitables.

On peut quitter un pays qui nous oppresse, séloigner dune famille mortifère, développer des qualités, transformer certains handicaps physiques ou blessures psychologiques pour en faire des atouts. Mais ces changements ne peuvent intervenir que sur ce qui est modifiable, et ils ne nous seront profitables que si nous les opérons sans rejet violent du donné initial de notre vie.

Lire la suite « Dire « oui » à la vie »

Joyeux Noël

JOYEUX NOEL_christele_perrot Noël c'est comme la Vie. On ne l'a pas choisi. Il s'impose à nous, fait indéfiniment parti du calendrier depuis plus de 2000 ans….Que nous soyons religieux ou pas religieux, croyants ou pas croyants…

Il est là et personne ne semble pouvoir y échapper même en se mettant un oreiller sur la tête !

Son sens ? A chacun le sien… 

Il y a ceux qui se retrouvent inlassablement chaque année avec la famille, les mêmes, le même menu, les mêmes fatigues…les mêmes ras le bol.. mais " on a pas le choix il faut qu'on y aille, sinon on va avoir la gueule et puis, ils ne pourraient pas comprendre…alors on fait un effort, c'est Noël quand même !"

Il y a ceux qui partent à l'autre bout du monde pour échapper à l'emprise familiale. "On est pas là… pas possible pour nous cette année. Ouf ! Cette année on est sauvé, on verra pour l'année prochaine ;=)".

Il y a ceux qui sont heureux de se retrouver en famille car c'est si bon et si rare de partager un moment de convivialité, de tendresse, de "juste être ensemble".

Il y a ceux pour qui Noël rime avec solidarité, fraternité, don, et c'est l'occasion de se tourner vers l'autre.

Et puis il y a ceux qui sont seuls et pour qui Noël ne vient que pointer du doigt, renforcer voire accentuer chaque année cette solitude.

Et puis il y a ceux…

Noël.. une tradition, un évènement incontournable d'une façon ou d'une autre. 

Lire la suite « Joyeux Noël »

Des Hommes et des Dieux

Des_Hommes_et_des_Dieux_Christele_Perrot Des Hommes et des Dieux. Près de 3 millions d'entrées pour ce film ! Waouh !

N'est-ce pas la manifestation d'une quête et/ou d'une soif pour autre chose, autrement ?

J'ai été très touchée par ce film, ce témoignage remarquable, ce très bel hommage rendu à ces moines, à ces hommes. Il fait écho à la réflexion dont je vous parlais dans le billet concernant le livre d'Henry Quinson qui se trouve être aussi le conseiller monastique de ce film.

Il résonne chez moi à plusieurs niveaux :

Lire la suite « Des Hommes et des Dieux »

Le livre tibétain de la vie et de la mort

Le livre tibetain de la vie et de la mort_christele_perrot J'ai traversé cette année avec comme livre de chevet "le livre tibétain de la vie et de la mort" de Sogyal Rinpoché.

Comme une Bible…A lire, relire..méditer….

Difficile de vous faire un résumé, voir impossible…j'y ai trouvé des mots pour traduire mon vécu, mes ressentis…pour m'accompagner dans une traversée vers une autre rive…une source d'apaisement, de réflexion, de méditation…

Et c'est ce passage que j'ai envie de vous inviter à méditer aujourd'hui :

"Bien qu'on nous ait encouragés à croire que nous perdrions tout si nous ouvrions la main, la vie, en de multiples occasions, nous démontre le contraire.

Le lâcher prise est, en effet, le chemin de la vraie liberté. Lorsque les vagues se jettent à l'assaut du rivage, les rochers n'en sont pas endommagés. Au contraire, l'érosion les modèle en formes harmonieuses. Les changements, de même, peuvent façonner notre caractère et arrondir ce qu'il y a en nous d'anguleux.

Essuyer les tempêtes du changement nous permettra d'acquérir un calme plein de douceur, mais inébranlable. Notre confiance en nous grandira et deviendra si forte que bonté et compassion commenceront naturellement à rayonner de nous pour apporter la joie aux autres. C'est cette bonté fondamentale existant en chacun de nous qui survivra à la mort.

Notre vie entière est à la fois un enseignement qui nous permet de découvrir cette puissante bonté, et un entrainement visant à la réaliser en nous-mêmes." Sogyal Rinpoché

 

 

Journée désert

Journée_désert_christèle_perrot Je suis heureuse de vous retrouver ….j'ai eu besoin de me retirer…au point que je suis même partie quelques temps dans un monastère cet été….

Retrouver mon essentiel.. quitter l'action, le bruit, l'agitation, le monde moderne dans lequel nous sommes…pour me mettre davantage à l'écoute de mon silence intérieur.

J'ai pensé arrêter d'écrire ici…et puis le jour même l'une de mes filles m'a écrit "trop cool maman ton blog" ! alors j'y ai vu un signe;)…et me revoilà !

Pourquoi je vous parle de désert ? et de ma retraite…parce qu'au monastère, un matin j'ai lu sur le tableau des horaires des offices : "jour de désert". Et je me suis demandée ce que cela signifiait. J'imaginais que c'était désert tous les jours pour elles ! et bien non ! Comme nous, elles sont prises par le quotidien d'une petite PME qu'est le monastère et chaque mois, elles ont droit à une journée désert.

C'est à dire une journée où elles quittent leur fonction au sein du monastère pour se consacrer à ce pourquoi elles sont là, leur mission. Et chacune à sa manière vit ce temps : prière, musique, écriture…

Effectivement, il est ô combien facile de se laisser embarquer dans le quotidien et ses nombreuses sollicitations et de perdre ainsi de vue son essentiel et ce pourquoi nous sommes là, notre mission, notre vocation. Même pour des Soeurs dans un monastère en pleine nature….alors j'ai aussi eu envie d'organiser des journées désert dans mon quoditien.

Et vous comment faites-vous pour rester en contact avec votre essentiel ?

 

 

Concerto à la mémoire d’un ange

Concerto_a_la_memoire_dun_ange_christele_chauchereau J’ai aimé cette nouvelle, et je reste à méditer sur cet extrait du « Journal décriture » d’Éric-Emmanuel Schmitt que j’ai envie de partager avec vous :

« Les hommes s’égarent dans les couloirs du temps, ils ne vivent quasi jamais les mêmes sentiments simultanément, mais subissent des décalages douloureux.

Si un jour, les explications nous permettent de comprendre ce que nous avons raté, elles ne le réparent pas.

La rédemption que permet la prise de conscience intervient souvent trop tard. Le mal est accompli…S’amender n’efface rien de ce qui a été commis. Les filles de Greg, le mécanicien du cargo, souffriront toujours d’avoir été mal aimées et peu regardées. »

Comment cela fait écho à votre propre histoire ?