Virée spirituelle

Les vacances approchent, et qu’allons-nous faire me demandent mes trois princesses. Les copines ont des projets de ski, de Thaïlande…Et moi des projets de monastère…A la campagne au milieu de nul part.

« Quoi !? Tu veux nous emmener dans ton monastère maman, mais tu es complètement folle, qu’est-ce que l’on va faire là-bas, il n’y a rien à faire. Et puis vis à vis des copines, ça craint, c’est nul !  »

J’éprouve un profond besoin de transmettre également à mes filles autre chose que les voyages du bout du monde, facebook, la télé, les sacs Vanessa Bruno…Internet…Consommer, dépenser.

Alors, je parie pour une aventure peu ordinaire dans un endroit pour moi extraordinaire car effectivement il n’y a rien à faire. Juste être.

Et toutes les quatre qu’allons-nous en faire ? Je n’en sais rien. Elles partent armées de coussins péteurs. Et l’ambition de semer le brin. Cela promet !

Peut-être un miracle, sans doute un mystère, nous nous sommes retrouvées à partager…Juste rien. Et pourtant tellement. Etre ensemble. Et semer des graines dans leur coeur de tout autre chose, de différent du quotidien. Lire la suite « Virée spirituelle »

Journée désert

Journée_désert_christèle_perrot Je suis heureuse de vous retrouver ….j'ai eu besoin de me retirer…au point que je suis même partie quelques temps dans un monastère cet été….

Retrouver mon essentiel.. quitter l'action, le bruit, l'agitation, le monde moderne dans lequel nous sommes…pour me mettre davantage à l'écoute de mon silence intérieur.

J'ai pensé arrêter d'écrire ici…et puis le jour même l'une de mes filles m'a écrit "trop cool maman ton blog" ! alors j'y ai vu un signe;)…et me revoilà !

Pourquoi je vous parle de désert ? et de ma retraite…parce qu'au monastère, un matin j'ai lu sur le tableau des horaires des offices : "jour de désert". Et je me suis demandée ce que cela signifiait. J'imaginais que c'était désert tous les jours pour elles ! et bien non ! Comme nous, elles sont prises par le quotidien d'une petite PME qu'est le monastère et chaque mois, elles ont droit à une journée désert.

C'est à dire une journée où elles quittent leur fonction au sein du monastère pour se consacrer à ce pourquoi elles sont là, leur mission. Et chacune à sa manière vit ce temps : prière, musique, écriture…

Effectivement, il est ô combien facile de se laisser embarquer dans le quotidien et ses nombreuses sollicitations et de perdre ainsi de vue son essentiel et ce pourquoi nous sommes là, notre mission, notre vocation. Même pour des Soeurs dans un monastère en pleine nature….alors j'ai aussi eu envie d'organiser des journées désert dans mon quoditien.

Et vous comment faites-vous pour rester en contact avec votre essentiel ?