Mots pour maux

J’ai 12 ans. Je suis en 5ème. Je dérange et je me sens mal aimée. Je suis mal aimée.

Par certains garçons et certaines filles, notamment. Je suis plutôt sur le mode « bonne élève » et peut être que j’en fais trop ? Que je parle trop ?

Ce jour là dans le parc qui fait office de cour de récréation ils m’attendent, cachés. Je suis petite, je ne cours pas assez vite et ils sont plusieurs. Garçons et filles avec leur grosse voix et leur rire gras, ils m’attrapent. Cette fois-ci pour un shampoing aux herbes et aux feuilles mortes. Me voilà dans le bureau de la Directrice, « cafteuse » comme ils disent.

J’attends maintenant les représailles, terrorisée. Le soir même à la sortie du car ils m’attendent. Mais cette fois-ci ils n’ont pas réussi à m’attraper !

« Des enfantillages. Ce n’est pas grave et de toutes les façons c’était pour rire ! »

J’ai arrêté de parler. Ou presque. J’ai appris à dire les bons mots. Ou presque. Et j’ai oublié. Enfin presque. Jusqu’à ce que des années plus tard, la violence trop longtemps enfouie ne resurgisse…

J’ai passé des années à mettre des mots sur mes maux pour retrouver mes mots. Des années pour panser l’âme de la petite fille blessée par la violence des enfants … et des adultes. Et je pensais alors être débarrassée des cours de récréations …qui pour moi étaient l’apanage des enfants et des adolescents.

Comme si d’un coup de baguette magique à 18 ans, désormais adultes, sur le papier, ils devenaient respectueux et bienveillants ! Lire la suite « Mots pour maux »

« J’ai pété les plombs ! » avec Yves Calvi

C’est tremblante que Ségolène m’annonce que le reportage va s’intituler « J’ai pété les plombs ! ». J’éclate de rire ! Et je réponds « C’est génial ! ». « Vraiment ? me demande-t-elle. Oui, vraiment ! » Car il s’agit bien de combustion, de fusibles qui sautent, qui prennent feu et avec Yves Calvi c’est du sérieux ! Alors mettons-y aussi un peu de légèreté et de dérision. D’auto-dérision.  « J’ai pété les plombs ! » c’est un peu raccourci mais ici dans l’info du vrai avec Yves Calvi sur Canal+ c’est une belle histoire. D’amour. D’amour de la Vie. Dans ce qu’elle est d’infiniment dévorante déroutante mais aussi généreuse et précieuse. Merci Ségolène Chaplin et Louis Sibille pour ce très beau reportage, lumineux !

Prochaine date « Réussir son BORN OUT » Samedi 16 Mars 20 heures à l’Apollo Théâtre (Paris république)

Les Fragilités interdites

À quelques jours du 4ème colloque sur « les fragilités interdites » organisé par l’Arche qui se tiendra les 26 et 27 novembre aux Docks de Paris, j’ai reçu la visite de Marie Roques, Journaliste chez Courrier Cadres.

Si vous avez envie de m’y retrouver j’y serai dans le cadre d’un atelier sur le thème :

La fragilité dans les organisations : entre Burn Out et recherche de bien-être

« Comment prévenir et accompagner le burn out ; quelles propositions managériales pour le bien être au travail ? »

S’inscrire au colloque et voir le programme.

Interview par Marie Roques, Journaliste Courrier Cadres ; Réalisation : Mickaël IcardJournaliste reporter d’images pour le groupe Courrier Cadres.