Légèreté

L’avion va décoller. C’est le moment que je préfère quand j’entends les moteurs vrombirent et que me voilà collée au dos du siège prête à m’envoler !

Elle est assise à côté de moi, l’avion a désormais atteint sa vitesse de croisière, et elle sort de son sac à main son vernis à ongles. Je souris, car je viens de faire les miens, dans le taxi d’Abdel coincée derrière un camion de poubelles, la main droite, et puis trop vite il a redémarré alors j’ai du attendre la salle d’embarquement pour la main gauche, déhanchée sur le coin d’un comptoir.

Cela sent fort mais je viens de faire subir le même sort à Abdel alors je suis très compréhensive. En la regardant peindre délicatement chacun de ses doigts, je me dis que j’aurais du attendre, comme elle, l’avion, cela m’aurait évité d’abîmer le mien qui n’a pas eu le temps de bien sécher…mais une fois de plus j’ai été trop pressée !

Le mien est rouge, un beau rouge éclatant que je viens d’acheter…le sien est bleu nuit satin et c’est drôlement joli ! Elle a terminé et je lui demande de me montrer. Je la félicite, c’est canon, et c’est décidé je viens de trouver la prochaine couleur qui viendra compléter ma palette. A côté, lui, son amoureux nous épie d’un air qui me semble peut-être amusé. Ou peut-être est-il simplement en train de nous envier ? Qu’il aimerait bien lui aussi se colorier !? 😉 Continuer la lecture de Légèreté

Ma prochaine vie

On devrait vivre la vie à l’envers.

Tu commences par mourir.

Ça élimine ce traumatisme qui nous suit toute la vie.

Après, tu te réveilles dans une maison de retraite, en allant mieux de jour en jour.
Alors, on te met dehors sous prétexte de bonne santé et tu commences par toucher ta retraite.
Ensuite, pour ton premier jour de travail, on te fait cadeau d’une montre en or et tu as un beau salaire.
Tu travailles  quarante ans jusqu’ à ce que tu sois suffisamment jeune  pour profiter de la fin de ta vie active.
Tu vas de fête en fête, tu bois, tu vis plein d’histoires d’amour !
Tu n’as pas de problèmes graves.

Tu te prépares à faire des études universitaires.
Puis, c’est le collège.

Tu t’éclates avec tes copains, sans affronter les obligations, jusqu’à devenir bébé.
Les neuf derniers mois, tu les passes flottant tranquille,  avec chauffage central, room service , etc…

Et, à la finale, tu quittes ce monde dans un orgasme !

Ma prochaine vie… par Woody Allen. 🙂

Crise ou anti-crise et légèreté !

Anti-crise_christelechauchereau J'ai découvert en lisant Anna Piot, les petits cahiers d'exercices du "bien-être"…et en flânant la semaine dernière à la FNAC, je les ai trouvés près de la caisse ! Intéressants, pertinents, sérieux… à lire aussi avec des crayons de couleur et un brin de légèreté !

Rose, bleu, vert, vraiment sympathiques et sur des thèmes indémodables tels que l'estime de soi, le lâcher prise, le bonheur et ce "petit cahier d'exercices ANTI-CRISE"

Tandis que je m'apprêtais à écrire ce billet, je découvrais celui d'Anna "Manuel ANTI-CRISE et entrainement au bonheur !". Elle a choisi le jaune, j'ai choisi le bleu !;)

Effectivement, le terme crise est sans doute celui qui est le plus utilisé ces derniers mois….

J'avais retenu qu'en japonais il s'écrit avec 2 idéogrammes dont l'un signifie DANGER et l'autre OPPORTUNITE et il vient du grec Krisis qui veut dire "JUGEMENT, DECISION".

Soit, une période critique qui invite à réfléchir pour faire autrement, à se poser, trier, jeter, ranger, transformer, créer, innover…. Une période en général très inconfortable….Et pourtant d'expériences, j'ai toujours remarqué qu'au bout du tunnel, il y a toujours la lumière !. Très facile à dire quand on est pas dans le tunnel, et difficile à entendre quand on est dedans et que l'on ne voit pas le bout !;)

Continuer la lecture de Crise ou anti-crise et légèreté !