Virée spirituelle

Les vacances approchent, et qu’allons-nous faire me demandent mes trois princesses. Les copines ont des projets de ski, de Thaïlande…Et moi des projets de monastère…A la campagne au milieu de nul part.

« Quoi !? Tu veux nous emmener dans ton monastère maman, mais tu es complètement folle, qu’est-ce que l’on va faire là-bas, il n’y a rien à faire. Et puis vis à vis des copines, ça craint, c’est nul !  »

J’éprouve un profond besoin de transmettre également à mes filles autre chose que les voyages du bout du monde, facebook, la télé, les sacs Vanessa Bruno…Internet…Consommer, dépenser.

Alors, je parie pour une aventure peu ordinaire dans un endroit pour moi extraordinaire car effectivement il n’y a rien à faire. Juste être.

Et toutes les quatre qu’allons-nous en faire ? Je n’en sais rien. Elles partent armées de coussins péteurs. Et l’ambition de semer le brin. Cela promet !

Peut-être un miracle, sans doute un mystère, nous nous sommes retrouvées à partager…Juste rien. Et pourtant tellement. Etre ensemble. Et semer des graines dans leur coeur de tout autre chose, de différent du quotidien.

Le silence, le calme, la contemplation, la nature, le déconnecté de tout. Le rien à faire.

Mettre le couvert, débarrasser, faire la vaisselle avec et pour ceux qui sont là. Des jeunes et des moins jeunes, des drôles et des pas drôles du tout. Assister, participer aux offices quand on en a l’envie.

Elles se sont liées avec les Soeurs. Elles ont aimé jardiner pour elles, parler avec elles, questionner, s’interroger. Nous avons marché, partagé, ri. Nous nous sommes aussi engueulées, réconciliées, embrassées.

Nous avons pris ce temps pour être ensemble, juste toutes les quatre, sans téléphone, ni internet…Avec la nature et des journées rythmées par le son de la cloche. Pour goûter l’essentiel du juste vivre.

6 réflexions sur “Virée spirituelle

  1. BRAVO !!!
    Et je ne doute pas en effet que ces moments ont du être … hors du temps !
    Ca remet juste un peu les pendules à l’heure vis à vis de notre quotidien, cela permet de se poser …
    BRAVO d’avoir fait cela avec tes filles !
    Les coussins péteurs se sont-ils dégonflés rapidement ? Les filles ont-elles raconté leurs vacances à leurs copines ?😉

  2. Bonjour,

    Mes parents un peu par hasard sont allés rejoindre des amis avec juste l’adresse dans les mains, ne sachant trop de quoi il s’agissait… Une abbaye ! Une révélation ! Ils y sont retournés tous les ans, une fois par an quelques jours au milieu d’autres vacances…

    Ils m’ont également transmis ce virus. J’ia vais également une fois par an.

    FELICITATION ces moments ne s’oublient jamais, et dépose une graine quelques part en nous, qui ressort quelques années plus tard.

    Je découvre ce blog en flânant sur WP, je vais essayer de vous suivre plus souvent.

    A bientôt,

  3. Tes filles se sont prises au jeu que tu as osé leur proposer. Bravo à toutes quatre! Les coussins péteurs ont-il rempli leur fonction ?

  4. SUPER les filles et Bravo à toi Christèle, d’avoir réussi à convaincre tes filles de partager ces moments de vie !!
    « Goûter l’essentiel du juste vivre » … c’est exactement ça !

  5. @Hortense, Diary, les coussins péteurs n’ont pas quitté la voiture je crois, car je n’en ai plus entendu parlé. Les filles ont beaucoup aimé et figurez-vous qu’elles ont même dit que c’était trop court et nous y sommes retournées ! D’un projet qui était le mien est né un projet qui est désormais le nôtre…J’y retourne aussi sans elles et elles situent désormais où je suis et avec qui…Idem pour les Soeurs qui se sont liées avec elles et qui désormais les connaissent ce qui est chouette aussi pour moi. Elles ont raconté à leurs meilleures amies mais sinon motus…car « ils ne peuvent pas comprendre » disent-elles.

    @ A l’école d’une Médium, bienvenue et merci pour vos mots. J’avais également séjourné dans ce monastère plus jeune et pendant 15 ans je n’y suis pas retournée…mais la graine était bien plantée et un jour sans savoir vraiment pourquoi j’ai éprouvé le besoin d’y retourner. Je sais désormais que des lieux comme celui-ci sont précieux et j’ai à coeur de le transmettre à mes 3 princesses…pour peut-être un jour ou peut-être pas mais elles savent que cela est là et que c’est possible. A bientôt,

    @Bienvenue Jean-Paul. Dans notre société il se trouve que c’est d’abord « le faire » qui est valorisé. Très jeune on vous demande « qu’avez-vous envie de faire ». Alors que la plupart du temps nous ne savons même pas qui nous sommes. En même temps l’expérience/l’expérimentation permet peu à peu de se découvrir… « Etre » pour faire autrement, pour penser « le faire »…c’est ce mouvement perpétuel que je vis entre l’intérieur et l’extérieur c’est à dire aller de l’intérieur vers l’extérieur puis de l’extérieur vers l’intérieur…pour être ajustée. Bien à vous,

    @Merci Karine😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s