Se mettre au monde #3

Je suis fille de…

C’est ainsi que démarre cette soirée. Je me sens alors profondément reliée à ma lignée et à ces hommes et ces femmes qui tour à tour énoncent : « Je suis fils de… Je suis fille de… » Profondément reliée à l’Humanité.

Nous sommes les filles et les fils de…Première mise au monde, mise à nue…Arrachement, dans un cri… de douleur… le premier… cri ! Celui d’une mort. Celui d’une naissance.

Ils nous ont donné la vie. Ils nous ont transmis la Vie. Qu’en avons-nous fait ? De cette matière que nous sommes : Etre Vivant.

N’est-il pas désormais de notre ressort de trouver ou re-trouver en chacun de nous ce qu’il y a de minéral, de végétal, d’animal ? Se laisser inspirer par la Nature et ses cycles vie-mort-vie. Pour trouver sa nature. Lente et indicible métamorphose, invisible, ce lien avec soi, avec l’Autre, qui nous révèle dans ce qu’il y a en nous d’ombre et de lumière. Traverser la mort pour re-naître grâce au tuteur qui vient aider à re-muer. Trouver dans l’infiniment petit, l’infiniment grand et se sentir lié et re-lié. Pour se mettre en scène avec légèreté grâce au souffle de la Vie, qui donne du fruit.

Ainsi, découvrir sa singularité, au coeur de la diversité. Es-s’aimer..

Comment faire de sa vie une oeuvre d’art, éphémère, le temps d’une saison, le temps d’une vie, à l’image de la cigale qui vient chanter le temps d’un été, et nous rappeler notre humanité. Au cœur de laquelle se trouve nos racines, ces rhizomes qui viennent nous irriguer et nous alimenter.

Etre juste là, ce souffle, cet air…Ecouter la mort nous traverser…Se laisser dépouiller et muer. Es-s’aimer.

Dans cet envol, prendre corps sans perdre pied pour une nouvelle fécondité. Le temps d’1-2-3 saisons et re-commencer… Pour l’éternité, graver dans la pierre et déposer sur cette terre, ce qu’il y a en nous de sacré.

Nettoyer déterrer les cadavres ensevelis sous les bombes de ce qui a été mutilé déraciné … pour transmettre la vie…

« Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les enfants de l’appel de la Vie à elle-même. »* Les aider à s’élever pour se révéler. Beaucoup les aimer surtout les aimer ! Savoir les protéger sans les nier ou les abîmer ni même les dérouter pour les aider à se dévoiler se déployer … Se mettre au monde !

Se mettre au monde en étant relié au passé conjugué au présent et habité par le futur….

Vous êtes les fils et les filles de… Souvenez-vous…

 

*Extrait du recueil « Le prophète »-  Khalil Gibran – Photo Christeleperrot©

 

 

Un commentaire sur « Se mettre au monde #3 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s