L’artiste, en coulisse #1

De l’autre côté de la scène il y a les coulisses. De l’autre côté de la lumière il y a l’ombre…

Ce matin là, après trois mois d’infusion, je me mets à mon bureau … Pour écrire. Par où je commence ? Par le début…

Mars 2017, deux mois après le TEDx Alsace.
Je lance en l’air, l’air de rien : « Je vais faire un spectacle, je pourrai fêter mes 50 ans à l’Olympia ! » Rires. Haha ! Elle est bonne celle-là non ?!

« C’est pour rire mon chéri ». Mais lui me répond « Elle est géniale ton idée ! »
« Oui on verra dans quelques années… ! » Aussi vite dit aussi vite enterrée. Mais elle… ne m’a pas oubliée.

Et quelques semaines plus tard, journée avec des Conférenciers Professionnels, Marie-Claude me présente Mehdi, Théâtre Apollo. « Christèle, je te vois bien jouer là bas. Mehdi je te présente Christèle. Je vous laisse … »

« Mais qu’est ce qu’elle raconte ? Je ne lui ai rien dit ! Comment sait-elle ? » La surprise fait place au sourire …. à la Vie… à ce que j’appelle les clins d’œil de la Vie.

Mai 2017. Visite de l’Apollo Théâtre. Je choisis une salle. La plus grande. Plus de 300 personnes. Celle dans laquelle je me sens le mieux !

En sortant du théâtre, j’entends en moi « mais t’es folle ! »

Septembre 2017. Je viens de passer trois mois en mode « infusion ». Avec Rainer Maria Rilke « Lettres à un jeune poète» que je mâche sans relâche… Trois mois de rumination intérieure. Quelque chose se trame, un travail intérieur subtil. Je me sens telle une vache ! Quelque chose en moi qui fait des ronds et des ronds, des spirales et qui prend de la place… beaucoup de place… Alors qu’à l’extérieur il n’en n’est rien. Je ne fais rien, ou presque. Si, je rumine. Ou plutôt ça rumine en moi et je suis très occupée par cette rumination…Une véritable gestation.

La fin de l’été est là.
Le théâtre me propose de jouer. En novembre. Novembre ? Mon ventre se contracte d’un coup d’un seul. Novembre ? Pas possible ?! Je ne serai jamais prête !
Ce sera mars et le 16 mars. Ouf ! Je me sens mieux.
Allez au boulot !

Je me mets à écrire. Enfin c’est ce que j’essaie, c’est ce que je veux avec ma tête qui voudrait que ce soit tous les jours, de façon régulière, à la même heure…mais…En moi c’est la tempête. C’est pas comme ça que j’écris…Et puis, je n’ai plus un sou de côté et rien à vendre… Ecrire, monter un spectacle et gagner de l’argent, comment est-ce possible ! La gestionnaire la financière, la chef d’entreprise est aux abois ! « Mais t’es dingue ?! » me crie-t-elle.
La Vie va m’aider ! Je dois écrire c’est impératif, je dois monter ce spectacle, je n’ai pas le choix ! … Enfin… Si je veux rester vivante. Car oui on peut être en vie et mort. Il y en a plein autour de moi, je les appelle les morts-vivants. Je sais ce que ça fait, je l’ai déjà vécu… Et pas question d’y retourner !

La négociation est rude. Les peurs de manquer et mes insécurités sont bien là, je dois les traverser, les transformer pour éviter de les laisser m’embraser… Les critiques et les doutes aussi, sont là « Mais qu’est ce que tu fous, ils n’en ont rien à faire de ta vie, t’en a pas marre de la raconter ! Et puis une salle de 300 personnes t’es folle ?! Comment vas-tu la remplir, toi illustre inconnue ?! Imagine elle est presque vide, ça va être bien ?! » Encourageant non ?!

Le combat est rude, entre celle qui a choisi de suivre son instinct son corps ses intuitions. Et la part mentale qui s’engouffre pour me démonter ….Me parler de la retraite dont je ne me préoccupe pas, de la maison principale que je n’ai pas, d’assurance tout risque en tout genre dont je ne me soucie pas et dont visiblement autour de moi ils sont très friands… Face à face aussi avec ces modèles de travail, qui ne font plus partie de ma vie, comme mettre un réveil le matin pour se lever, travailler de 9h à 19h tous les jours … Régularité, planning, rétro-planning, stratégie, business plan, prospection commerciale … Dont je m’éloigne chaque jour davantage, chaque jour un peu plus.

Face à face avec l’inconnu de moi même et de ma vie… A ce saut que je m’apprête à faire, je sens bien que quelque part en moi cherche à nouveau à s’accrocher au passé, à l’ancien, au connu. Non, une fois de plus la vie me pousse à sauter… dans le vide … Un plein en devenir dont je ne connais pas encore la destination.

Méditation quotidienne, Qi Gong, acupuncture, ostéopathe, chamanes … Je m’accroche à mon corps, pour rester les deux pieds bien ancrés dans le sol, m’enraciner dans le souffle de ma vie, chaque jour, dans ma terre. Dans La Terre. La nature est ma compagne. Je m’accroche à ses rythmes. Chaque jour ou presque, je marche. Seule. Elle m’inspire, elle m’aspire. Chaque jour un pas de plus, je traverse l’automne …Mourir à soi-même pour renaître…Et j’ai peur !

Car je vois bien en parallèle que mes accompagnements en entreprise s’achèvent, presque tous, pour laisser la place… au vide.

1er novembre 2017. Point final de mon texte. Ca y est, j’ai écris 27 pages !
Je cherche une femme pour m’aider, m’accompagner et me mettre en scène… Jolie rencontre avec Sara qui deviendra au fil du temps ma précieuse alliée. Mon texte lui plaît ! Premier pas très important pour me rassurer. Elle est d’accord pour me mettre en scène, elle y croit ! Génial !

Nous fixons nos répétitions au Théâtre du Chaos. Oui, c’est le chaos !

« Du chaos naît une étoile » Charlie Chaplin.

 

« Réussir son BORN OUT » Mercredi 14 Novembre 20h, Apollo Théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s