Pour une liturgie de l’orgasme

C’est par un après-midi d’hiver gelé, que la mine triste et découragée, j’arrive au monastère pour me réfugier et me réchauffer.

Elle est là pour m’accueillir, ma Soeur, mon guide spirituel. Celle avec qui je partage, je me nourris, je m’enrichis. En tant que femme et dans la quête spirituelle qui est la mienne.

Et, sans détours, je démarre ainsi notre conversation :

« Ma chère Soeur, j’ai la fièvre dans tout le corps, pour ne pas dire le feu au cul !😉 C’est l’enfer, c’est vraiment dur…Comment fais-tu, toi ? »

En toute simplicité, et avec une infinie tendresse, elle partage avec moi son expérience de femme qui a fait le choix, un jour, de renoncer pour la vie à un amour charnel. De celle qui est également confrontée à cette solitude.

Nous parlons alors de l’extase mystique, de Sainte Thérèse d’Avila et d’autres… De la sexualité et du plaisir au coeur même de la spiritualité comme un chemin incarné au plus profond de la chair. Et cela est pour moi totalement nouveau. Une découverte d’ un sujet que je croyais tabou au sein de l’Eglise et dans l’éducation religieuse qui a été la mienne.

Ses mots me font du bien, nomment ce que jusque là je n’avais jamais entendu dans la bouche d’une femme, et encore moins d’une religieuse. Ils remettent le plaisir et la sexualité à sa juste place dans une société où il est plus facile de passer d’une liane à une autre ; où jouissance et plaisir riment avec consommation. Une sexualité à réinventer au coeur de chacun et de chaque couple, comme une expérience spirituelle ou plaisir et jouissance sont au coeur même de la fécondité.

Alors que je suis aux prises avec ce conflit interne entre celle qui a besoin de ce corps à corps et celle qui choisit de vivre l’expérience de la solitude, je découvre ce livre surprenant et captivant d’ Olivier Florant, sexologue, conseiller conjugal, théologien et consultant pour le CLER Amour et Famille  » Ne gâchez pas votre plaisir, il est sacré. Pour une liturgie de l’orgasme ».

Un livre qui me fait relire la sexualité au travers de l’histoire, de la Bible et des religions. Et qui m’invite alors à faire de cette traversée une expérience de spiritualité, pour revisiter ma sexualité sur un mode sacré.

Qu’en est-il de votre relation au corps et au plaisir ?

Une réflexion sur “Pour une liturgie de l’orgasme

  1. Superbe, voilà ce que l’on peut appeler une relation de confiance mutuelle, bravo! Pas évident de mettre ce sujet sur la place publique.
    Pour ma part, cela me fait réfléchir au couple, sa vie intime dans la durée. La passion du début évolue pour prendre une autre forme, celle d’une connexion profonde l’un à l’autre, celle de l’Amour avec un grand A. Cette évolution nécessite inévitablement que l’on puisse faire le deuil de la relation-passion tel qu’on l’a connu au début. Pour découvrir le « cadeau caché »…
    Chercher éternellement cette énergie de la passion débutante… c’est risquer d’aller de rupture en rupture…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s