OSER

OSER_christelechauchereau Jean est cadre dirigeant dans un groupe international. Il a près de 40 ans, d’un naturel plutôt introverti, réservé et réfléchi.

Lors de sa 7ème séance de coaching, il me parle de sa difficulté à s’imposer, à dire non, à aller vers des personnes qu’il ne connaît pas et qui pourtant l’attirent, de sa difficulté à OSER…. Un frein dans le cadre de ses fonctions (et de sa vie personnelle) qui l’empêche de faire face à ses responsabilités
efficacement, et d’intégrer pleinement son identité de dirigeant.

J’arrive la séance suivante avec une boîte d’œufs (3 œufs de poule).

Christèle : »Jean, depuis notre dernière séance, j’ai bien pensé à vous et je vous ai amené un cadeau : une boite d’œufs. Il y en
a 2 qui sont durs et 1 qui est cru mais je ne me souviens pas lesquels sont cuits !.Je vous invite à les mettre dans vos poches. Êtes vous
d’accord ? »

Jean (surpris, son teint blêmit…) : « oui »

Jean met délicatement les œufs dans les poches de
son pantalon de costume.

Christèle : « je vous invite maintenant à aller au tableau et à noter la phrase suivante : « Quelles sont les 7 prochaines situations dans lesquelles je souhaite OSER » »

Et Jean commence à énumérer des situations professionnelles et personnelles dans lesquelles il souhaite OSER avec les actions à mettre en œuvre pour chacune d’elles et un timing précis.

Tout au long de la séance (1heure), je l’invite à se mettre en mouvement avec ses œufs dans les poches : se déplacer pour venir prendre un verre d’eau à 2 mètres du tableau ; détacher les feuilles du tableau et venir les poser sur mon bureau qui est à 1m50 mètres du tableau….

La séance s’achève et je demande à Jean de me rendre les œufs. Je sens un OUF (!!) de soulagement de sa part…les œufs sont intacts !

Christèle : Jean, je vous propose désormais d’oser faire ou dire quelque chose ici. Tout est permis sauf la violence physique et verbale, à mon égard et à l’égard de la pièce dans laquelle nous sommes (c’est-à-dire mon bureau).

Jean : « je souhaite casser les œufs ».

Christèle : « pas de violence donc pas possible de casser quelque chose »

Jean commence alors à ouvrir toutes les portes de placard et de bureau. Mais il est peu satisfait. Il s’arrête et réfléchit.

Jean : « je souhaite vous poser une question personnelle »

Christèle : « je vous écoute »

Jean : « comment êtes-vous arrivée à la course à pied ? » Je réponds à sa question.

Et Jean termine notre séance avec la phrase suivante : « Si cela se trouve, les 3 œufs étaient durs ! »

Je suis sortie de cette séance heureuse, heureuse car j’avais OSÉ utiliser la métaphore des œufs pour aider Jean à OSER.

En osant dans la relation de coaching, j’autorisais Jean à oser également.

Je trouve que notre relation de coaching s’est transformée à partir de cette séance.

Dès la séance suivante j’ai pu constaté le changement d’attitude de Jean et le mien ! Nous avons gagné en aisance, en confiance, en authenticité dans notre relation. Et dans sa vie personnelle et professionnelle Jean me dit avoir reçu des feedbacks positifs de sa hiérarchie et de ses collaborateurs sur son changement d’attitude.

Jean, je vous remercie.

Grâce, aussi, à vous et à cette séance, j’ai osé ce que je n’aurai sans doute jamais osé faire auparavant (demander à mes clients de mettre des œufs dans leurs poches :)!).. et vous m’avez également permis de grandir dans mon identité de coach.

Quand et comment osez-vous ?

6 réflexions sur “OSER

  1. Effectivement Nora je vous rejoins, et les 2 questions que je me pose systématiquement : « qu’est ce que j’ai à perdre à le faire ? ; qu’est ce que j’ai à gagner ?. » En général je n’ai pas grand chose à perdre et beaucoup à gagner !!
    Merci Nora pour votre témoignage.

  2. J’adore cet approche! Oser, c’est vraiment la clef. Pour oser, je me dis qu’au pire, cela ne fonctionnera pas, « qu’il n’y aura pas mort d’homme ». J’ai 40 ans et je dois dire que c’est une des révélations les plus importante pour moi. Comme je l’ai lu quelque part, « après 40 ans, il ne faut plus tergiverser mais AGIR ». AGIR, OSER, OSER AGIR, il est temps!

  3. c’est génial ton idée Christèle, bravo ! moi j’ose également quand je sens qu’il n’y a plus rien à perdre et que je tourne en rond… oser c’est ouvrir le cercle de l’interrogation et c’est bien souvent à ce moment que l’inespéré se produit !

  4. C’est une proposition faite en supervision par J.A Malarewicz (j’aime bien rendre à « César » ce qui est à « César » !), …Mon goût du challenge m’a donné l’envie de me l’approprier et d’oser ! ..Et effectivement Anna, c’est aussi s’ouvrir de nouveaux horizons.. et faire confiance… 😉

  5. Je me reconnais dans Jean, je restais bloquer avec l’envie mais n’osais pas. Lorsque je me retrouve encore dans pareille situation, je me demande « qu’est ce qui t’empêche de le faire? » ou encore « celui ou celle qui sont en face de toi ont peut-être encore plus la trouille que toi! » alors OSES! AGIS ! c’est simple, il faut juste oser faire les choses dont on a envie.

  6. Bienvenue Eric ! Cela paraît simple et pourtant pas si simple finalement… Et effectivement suivre « son envie » est il me semble le meilleur indicateur, ce qui implique d’être à l’écoute de soi… Et il est parfois plus aisé de se rendre conforme à ce que l’on attend de nous….Plutôt que d’OSER faire autrement ! Et pourtant quelle satisfaction ! Merci Eric pour votre témoignage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s