Ange et démon

ange-et-demonC’est vendredi. Je me sens heureuse, amoureuse et c’est le coeur en fête que je m’en vais travailler.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais d’habitude je ne suis pas très gâtée par le facteur. Mises à part des factures, je ne reçois rien d’autre ou presque, et désormais, si j’ouvre la boîte aux lettres une fois par semaine, quand je n’oublie pas, c’est bien le grand maximum. Mais ce matin là, il me fait un joli cadeau, le facteur. Tandis que je marche direction mon bureau, par une grisaille qui annonce l’automne, il arrête sa camionnette jaune à côté de moi :

« – Bonjour, vous avez de très jolies bottes…et en plus vous êtes ravissante. Je vous souhaite une bonne journée !

–  Bonjour, merci, c’est gentil !

– Et ?…Vous avez un mari ?

– Non, je n’ai pas de mari, j’ai un chéri.

– Et bien il a de la chance ! Bonne journée ! »

Il continue sa route dans sa camionnette jaune…et puis… je le vois faire demi-tour et revenir vers moi.

« – Et…vous en voulez pas un deuxième ?

– Non merci. Un, c’est déjà pas mal !

– Bon et bien tant pis, je vous souhaite un bon week-end ! »

Puis il repart avec son grand sourire. Bien mignon bien gentil, je prends le cadeau et c’est d’un pas dansant que je poursuis la mienne. Et je dis, merci la vie ! Et là j’entends aussi, « la vie est belle, comme les gens sont gentils ! » La tête dans les étoiles flattée, je m’envole !

Quelques instants plus tard… Cette fois-ci sur le quai du métro, ligne 13, direction Chatillon-Montrouge.

Tout de noir vêtu.  Je ne le vois pas s’approcher à dix centimètres de moi, comme une bête, le teint gris et le regard vitreux :

« – Salope ! Espèce de salope ! »

– Oh, oh ! »…J’ai un mouvement de recul.

Il s’éloigne un peu, et il revient vers moi en tenant sa grosse épingle à nourrice qui pend autour de son cou.

« – Salope ! Je vais te crever les yeux ! Salope ! » Et il commence à ouvrir son épingle à nourrice.

Je sens alors une fureur montée du fond de mes tripes et enragée je hurle :

« -Tu dégages de là ok !!!!! Tu dégages !!!!!! Tu dégages ! »

Personne ne bouge et lui s’éloigne tranquillement en marmonnant toujours « salope ».

Je monte dans la rame de métro qui arrive. Encore secouée par la haine et la colère. Puis je descends une station plus loin, cette fois-ci d’un pas qui martèle le béton armé que je me sens capable de trouer, prête à tuer le premier qui s’approche. Tout en me disant, que s’il s’était aventuré un pas de plus vers moi, je lui aurais transperçé les couilles avec les talons pointus de mes belles bottes rouges !

Et j’en ris ! …En l’espace d’une heure, j’avais été confrontée à cette bipolarité du monde, le meilleur et le pire. L’ange et la bête ! Naturellement plutôt tournée vers l’ange que je trouve bien plus sympathique, j’étais heureuse d’avoir senti la bête me posséder, et ainsi redescendre sur terre, avec cette part de moi, la panthère, dont je portais les couleurs ce matin là. Celle qui sait tuer pour me protéger de tous ces malades de la vie. Qui veut faire l’ange fait la bête. Ange… et démon, voilà ce que je suis aussi !

3 réflexions sur “Ange et démon

  1. Bravo pour votre article ! Il m¹a captivé ! Votre facteur a eu de la chance de ne pas vous croiser après votre agresseur Š Il n¹aurait pas compris. Bonne journée

    Pierre-Antoine

  2. ho, que ce témoignage est beau, merci pour cette trace laissée derrière toi. finalement, qui l’a emporté?
    serge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s