Faire le ménage

Ce week-end c’est décidé, je fais le grand ménage !

J’ai eu le malheur, en allant embrasser mes filles un soir, de regarder sous les lits. Et mon Dieu, qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir des vieilles culottes toutes déglinguées, des chaussettes trouées toutes décolorées…et des moutons de poussières confortablement installés dans chaque recoin. Quelle horreur ! J’ai pris peur, et après une opération poubelle déclarée de toute urgence, j’ai décidé que j’allais persévérer !

Des piles de ça de là, à classer. Des vieilleries, à jeter. Des poubelles, à sortir. Trop de choses encombrent ma maison. Elle est propre, oui, comme ça en apparence, de loin et sans lunettes, mais dans le fond, si je commence à y regarder de près, je me sens asphyxiée ! Avec le besoin d’aller dénicher quelques toiles d’araignées, de la cave au grenier, dans chaque pièce, pour enfin me sentir allégée !

Car, oui, j’ai oublié de préciser, que je n’ai plus de femme de ménage. Certes cela me permet de mettre cet argent ailleurs mais ce n’est pas la vraie raison. Un jour ma femme de ménage est tombée malade alors j’ai pris le relais. Au départ pour quelques temps. Et puis les mois sont passés et elle n’est jamais revenue…Et moi, j’ai commencé à apprécier. Oui oui c’est possible, alors que cela me semblait impossible !

Au passage, une petite aparté : mes filles de 13 et 11 ans font aussi le ménage, chacune avec des responsabilités bien définies et sont rémunérées en conséquence. Elles ont choisi en fonction de leurs préférences et de leurs compétences respectives. Ma théorie en la matière consiste à penser que ce n’est pas à 25 ans, quand on quitte le nid, que du jour au lendemain on sait faire, et moi je ne suis pas la boniche de service ! J’ai aussi un métier et envie d’aller m’amuser avec mes copines😉 Je n’ai pas de garçons mais, Mesdames et Messieurs, je vous en conjure, faites de même avec vos fils, vous rendrez ainsi service à vos futures belles filles !

Je clôture cette petite parenthèse, qui soit dit en passant est importante, car elle apprend aussi à nos enfants la suite de ce que j’ai à vous raconter…

Donc revenons à mon ménage, que désormais, j’apprécie. Il me fait du bien, car lorsque je nettoie ma maison, je nettoie aussi ma maison intérieure. Trier, ranger, classer, jeter, aérer, me permet d’en faire autant dans les pièces qui m’habitent. Me débarasser de ce qui me pollue. Des dossiers trop longtemps entassés. Créer du vide pour du nouveau, du renouveau. Arrêter d’amasser. Et me concentrer avec efficacité sur ce que j’ai envie de développer, de construire, de rêver.

Comme la nature et ces arbres qui laissent tomber leurs feuilles mortes en ce temps d’automne, j’éprouve aussi le besoin et l’envie de me déshabiller de l’usagé, et ainsi libérer de la place pour laisser monter la sève. Pour de nouveaux bourgeons et de nouveaux fruits.

Pour m’aider à « faire le ménage » :

« L’art de la simplicité » par Dominique Loreau.

Une réflexion sur “Faire le ménage

  1. Chère Christèle,
    C’est décidé, demain je vire la femme de ménage et je me mets avec femme et fils, à la manoeuvre. Je sens que je vais avoir un succès fou !
    Sans parler du contrôle qualité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s