Un demi-siècle !

J’ai 50 ans. 50 années. Qu’est-ce au regard de l’humanité ? Rien. Et beaucoup. Puisque c’est de la somme de ces 50 années que l’histoire de l’humanité est constituée. Sans toutes ces petites histoires qui sont nos grandes histoires de vies, l’humanité n’existerait pas. J’en fais partie. Honorée. 50 années qui appartiennent au passé au présent et au futur car c’est à partir de ces 50 années que je vais continuer à tisser le fil de ma vie et de mes prochaines 50 années. 100 ans c’est un bel âge pour mourir non ?! En ai-je vraiment envie ?

Ecrire écrire écrire cela me prend tout à coup comme une envie souterraine qui remonte…Ecrire écrire écrire. Comme une urgence intérieure. Un besoin de dire. Au monde. Que le monde ne tourne pas rond. Et si je me taisais après tout. Si je continuais à vivre ma vie, silencieuse…C’est assez tranquille d’être silencieux. Eux me disent de continuer à écrire. Je leur fais du bien. Et alors ? Après tout qu’est-ce que j’en ai à faire de leur faire du bien. C’est tellement plus tranquille de ne rien dire. D’être silencieuse. Dès que j’ouvre la bouche il y en a toujours un pour juger argumenter négocier…Silencieuse, je peux faire parler les autres. Ecrire, parler ?! J’ai beaucoup parlé ces derniers temps. Et sur scène en plus. Pour le moment j’ai envie de me taire ; De disparaitre dans ma grotte. Comme la marmotte. Mais n’est-ce pas l’hiver ? L’automne m’a déshabillée de quelques présomptions, l’hiver m’amène à méditer…en silence. Habiter la mort. En apparence.

Fini les objectifs. D’ailleurs je parle d’écrire un livre. J’écris oui mais, est-ce que ce sera un livre ? Je ne sais pas. Est-ce mon égo qui aimerait que ce soit un livre ? Ecrire un livre c’est bien pour l’ego non ?! Cela fait partie des belles réalisations d’une vie non ? J’en ai déjà écrit un. L’ego il aime bien les performances en tout genre. Et le mien, il a eu sa dose, non ? Entre marathon et courses en tout genre, création d’entreprise, burn out (c’est à la mode, ça fait bien aujourd’hui, pas quand on est dedans mais quand on réussit à en faire une renaissance) spectacle, théâtre, festival d’Avignon, tout ça c’est très bon pour l’égo. Alors quelle est la part qui nourrit l’égo et quelle est la part qui est l’accomplissement, la mise au monde de ce « Je suis » ? Je ne sais plus moi je suis perdue ! Lire la suite « Un demi-siècle ! »