Leadership féminin et performance

Leadership_feminin_christele_chauchereau
"Accompagner la performance" des organisations,
c'est aussi pour moi, au travers du
coaching et des formations, accompagner les hommes et les femmes dans leur relation "au
féminin" et "au masculin".
Faire émerger et co-exister la relation féminin-masculin avec toutes ses complémentarités et sources de performance.

Inviter les hommes à découvrir cette partie féminine d'eux-mêmes, à l'apprivoiser, à l'aimer, pour découvrir ses bienfaits et ses bénéfices et la mettre au service du "masculin".

Inviter les femmes dirigeantes à rester en contact avec cette féminité qui est la leur, alors que, certaines, en perdent une partie de leur identité…Pour "faire partie des leurs" et poursuivre leur ascension professionnelle, réfugiées derrière le masque du "masculin".

La contribution positive des femmes n'est plus à prouver  ! Et certains de leurs comportements particulièrement féminins sont reconnus comme étant des facteurs clés de performance pour l'organisation. 

Le cabinet McKinsey & Company avait déjà démontré dans son étude "Women matter"du mois d'octobre 2007,
que les entreprises qui disposaient de 3 femmes minimum dans leurs
équipes de direction étaient plus performantes sur le plan financier et
organisationnel .

Désormais, leur dernière étude "Women matter 2" identifie, notamment, les principaux comportements spécifiques aux femmes et essentiels à la performance :

Le souci de développement des autres
La claire définition des objectifs assignés à chacun assortie de la reconnaissance du travail accompli
– Le sens de l'exemplarité

La vision mobilisatrice pour l'avenir et
La prise de décision participative sont aussi un peu plus fréquents chez les femmes.

Alors que, la prise de décision individuelle et le contrôle assorti d'actions correctrices, restent l'apanage des hommes.

"Le leadership féminin influe sur la performance de l'entreprise" (les Echos, 6 mars 2009).

Et ce qui m'interpelle, c'est que parallèlement à cette étude, le quatrième baromètre de l'agence Capitalcom, publié également dans les échos du 6 mars, sur l'égalité professionnelle hommes-femmes,
révèle un recul du nombre de femmes dans les positions
d'encadrement des sociétés du CAC 40.

Et plus généralement, il semble que les entreprises connaissent aujourd'hui une hémorragie des femmes dans la tranche d'âge 35-45 ans.

Ces chiffres reflètent aussi, à mon sens, un système encore fortement marqué et conditionné par des croyances ancestrales. Ce qui nous offre à nous, les coachs, un bel espace pour lever ces croyances, et continuer à faire évoluer les attitudes, et les comportements qui en résultent, vers davantage de mixité. Un espace ouvert à la relation "masculin-féminin" pour une "nouvelle" performance….

A lire aussi "Pourquoi un réseau "féminin" ?"

Qu'en est-il de votre relation au "féminin-masculin" dans votre environnement professionnel ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s