Artiste en Relations Humaines

Ce soir là je suis dans le métro. Direction l’atelier de Pierre Hermé pour un cocktail « Business » comme on dit. Cela me barbe, je n’y vais presque plus jamais, mais cette fois-ci savez-vous pourquoi j’y vais ? Parce que c’est Pierre Hermé et que j’adore le chocolat ! C’est la gourmande qui me guide, la curieuse également, pour découvrir ce lieu…de création. Et me régaler. Même si parler la bouche pleine, ce n’est pas facile, je ne connais personne ou presque, alors je vais pouvoir déguster sans me sentir encombrée ou mal élevée.

Nous sommes en Juillet dernier, après la deuxième représentation de « Réussir son BORN OUT ». Vous en avez entendu parlé non ?! Et bien je remonte encore sur scène le 14 novembre, donc il y a des chances, de grandes chances même, que vous continuez à en entendre parler.

Bref, je suis dans le métro, et là tout à coup…Fulgurance, le temps d’un éclair « Artiste en Relations Humaines » me tombe sur la tête. Dans notre monde où nous avons coutume de coller des étiquettes sur tout et sur tout le monde…Depuis quelques temps déjà, je me sens très à l’étroit dans ces costumes de coach, consultante, conférencière, dont on m’habille et dans lesquels j’ai bien voulu aussi me laisser enfermer. Et là ça craque, de partout, toutes les coutures explosent ! Je suis devenue une « Artiste en Relations Humaines », wouahhhh ! Et là je sens que ça respire, comme un nouveau souffle, une étincelle qui jaillit du plus profond de mon être, quelle bouffée d’oxygène ! Et quelle lumière tout à coup !

Cela tombe bien, je me rends à un cocktail où comme je vous l’disais je ne connais personne ou presque. Et bien je vais aller faire connaissance et me laisser découvrir dans mon nouveau costume, que j’habite pleinement ce soir. Quelle énergie tout à coup ! C’est presqu’en dansant que je m’y rends !

  • Bonsoir Madame
  • Moi c’est Christèle. (Rires)
  • Que faites-vous dans la vie ?
  • Je suis une artiste en relations humaines.

Les yeux s’écarquillent. Les regards se tournent vers moi. Etonnement mêlé de curiosité. Et là je vois alors au fond des pupilles des étincelles briller. Silence, on tourne, c’est à moi. Et j’improvise. D’ailleurs j’aurais du enregistrer, cela n’a jamais été aussi fluide. J’ai été brillante !

Mais là maintenant, devant mon écran, c’est la panne… sèche !

A suivre 😉

 

Photo takashimaya.co.jp/ L’éclair de génie – Christophe Adam

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s